Engine

Dog Vs God…

L'interrogation du jour concerne le pire crime contre l'Humanité… Mettriez-vous au monde l'individu qui feraient jouer la balance du mauvais côté et condamnerai l'intégralité des Hommes ? Comme j'évoquai il y a trois semaines Adolf, j'aimerai en préciser la raison : je connus en effet le même parcours mais en sorti grandi plutôt que colérique !

J'ai toujours aimé les Animaux, je ne parle pas de leur goût mais de leur proximité, de leurs couleurs, de leur côté joueur… De leur maturité ! Eux, préférant s'amuser de la vie mieux que de s'en faire un fardeau.

Je me rends compte aujourd'hui que ce sont eux qui sauveront la Planète à l'inverse de notre soi-disant intelligence supérieure la détruisant. Avoir fait de brillantes études pour concevoir des armes, qu'elles soient destinées à dommager un Être Humain, un Animal, une Plante ou un Minéral (j'entends par-là notamment la Planète)… Est tout simplement la preuve suprême de bêtise !

Eh bien, à la place du métier de vétérinaire, je devins Ingénieur en informatique : un beau rebondissement si j'en juge le comportement des Médecins à mon égard des années plus tard. Je ne voudrai surtout pas devenir un bourreau des Animaux sous prétexte de vouloir leur faire du bien…

Je constate aujourd'hui que grâce à ma formation et toutes mes différentes expériences professionnelles ou de bénévolats, je suis en mesure de peser le pour et le contre pour vous délivrer certaines vérités qui pourraient je l'espère nous sauver tous d'une grande bêtise.

La vérité est que si la nuit se pose sur notre race, cela signifie aussi que la Planète est en train de guérir de son douloureux Cancer.

En citant un célèbre philosophe : « mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde », je révèle durant la réflexion entre le chapitre 64 et 63, un poème de Rimbaud sur les voyelles… Haut de mes 36 ans, je crois fermement que le karma et le nom complet de la personne sont étroitement liés par la voyelle correspondante à la couleur de notre planète : « o » !

Voici pour conclure ce chapitre le nom que j'attribue à mon propre Cancer pour le libérer en quelque sorte : « mom »… En l'entourant littéralement d'amour « la lettre m », il est tout naturellement…